Compte-rendu Conseil Ecole 1 Maternelle Octobre 2014-2015

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

CONSEIL D’ÉCOLE DU JEUDI 13 NOVEMBRE 2014

Présents :

Représentants municipaux :

Madame SALMERON directrice générale des services chargée de l’éducation, monsieur Mohamed CHIKOUCHE conseiller général du canton sud et membre de la commission enseignement et formation.

Représentants ligue :

Monsieur Ibrahim ABBOU responsable secteur nord, madame Siham DURAND responsable des écoles Barbusse et octobre.

Excusée :

Madame SLIMANI responsable du site en congé maladie

Parents :

Mesdames : DUBOIS, RAMIREZ, FGUIRI, DEMULDER, BEZZOU, KETTANE, CLASTRES et MAZOUZ.

Messieurs : MITTERAND, LAURENT, MEKID, STROPPIANA.

Excusées :

Mesdames CARTIER et DUQUESNE.

Enseignants : l’ensemble de l’équipe ainsi que monsieur VAUCHELLES (remplaçant rattaché à l’école).

Excusée :

Madame DELAROCHE en congé maladie.

POINT NAP :

A.N.(Armelle Namy)

Fréquentation : presque 80%

Six animateurs pour les grands, huit pour les moyens et sept pour les petits.

Il manque 2 animateurs chez les grands, la ligue recrute.

La classe 11 est en classe entière pendant les NAP

La classe 6 est en classe entière pendant les NAP

La classe 4 est en classe entière cette semaine en raison de l’absence de madame SLIMANI qui est remplacée par une animatrice.

 

I.A.(Ibrahim Abbou)

Effectif des animateurs:

La ligue annonce un taux d'encadrement en début d'année de 22-23 animateurs, soit une moyenne de 9 enfants par animateur.

Cependant 3 absences conjoncturelles : une animatrice ayant momentanément quitté son groupe pour remplacer madame SLIMANI et deux démissions ont pour conséquence que trois classes sont en groupe plein à l'heure actuelle.

La ligue a procédé à de nouveaux recrutements et la situation devrait se rétablir... rapidement.

 

L.S.(Laurence Salmeron)

Il appartient à la ligue de l’enseignement de mettre en place un dispositif qui assure la sécurité des enfants.

 

Point sur les contenus :

A.N.

Première période:

Les parcours reçus sur la première période concernaient l'école élémentaire... ils étaient donc inadaptés. Ils ont été néanmoins adaptés pour les grandes sections, mais le retour des enseignants et des parents n'est pas très positif: manque de matériel, problèmes posés par les contenus et manque d'initiative de certains animateurs.

 

Les parcours des moyens sont arrivés mardi 4 novembre.

Ils sont effectivement adaptés à l’âge des moyens. Ils sont annoncés à partir de 3 ans. Je pense que les enfants de petite section sont trop jeunes pour trouver de l’intérêt à ces parcours.

 

Les petits

D’un commun accord avec madame SLIMANI il a été décidé de privilégier un réveil en douceur dans un lieu familier sous la surveillance d’un adulte bienveillant.

Madame SLIMANI et moi-même avions prévu d’enrichir les coins de jeux symboliques des classes avec du matériel qui n’aurait été proposé que sur le temps des NAP, pour valoriser ce temps. La ligue en a refusé le financement.

Les moyens

Nous avions travaillé avec les animateurs avant les vacances, ne voyant pas venir les parcours adaptés aux moyens.

Nous avons décidé de séparer chaque période en deux, l’une de trois semaines et l’autre de quatre semaines et de regrouper les activités.

  • Déguisements : 2 groupes

  • Bricolage, constructions avec des boîtes en carton : une ferme, un château et une maison : 3 groupes

  • Jeux collectifs : 1 groupe

  • Vélos : 1 groupe

Les contenus des nouveaux parcours.

Il y en a 7 à ce jour :

  • Paysages du monde

  • Kapla

  • Cinq sens

  • Autour de mon corps

  • Autour des éléments

  • Eveil musical

  • Chorégraphie

Quelques problèmes :

Sur les 7 propositions, quatre présentent des activités qui peuvent motiver les enfants (expérimentations basées sur des activités ludiques) : cinq sens, autour des éléments, éveil musical, chorégraphie.

Le parcours chorégraphie est trop ambitieux pour des enfants de moyenne section.

  • Deux parcours sont conçus à partir d’une pédagogie dépassée 

  • Il y a des activités que nous menons en classe et qui se retrouvent dans les parcours, entre autres les kapla pour lesquels nous craignons qu’ils provoquent une certaine lassitude.

  • Les enfants se retrouvent, comme sur le temps scolaire, dans des conditions qui exigent encore de la contrainte et de la concentration ce qui n’est pas le but recherché.

Je pense qu’il faut inventer de nouvelles activités en partenariat enseignants/ligue

On doit proposer aux enfants des activités qui sont difficilement réalisables dans le cadre scolaire en raison du nombre d’élèves.

Les animateurs

Quand travaillent-ils ? Les heures de réunion sont-elles suffisantes ?

Combien sont capables de digérer et d’interpréter les parcours ?

 

Les parents s'inquiètent des délais de livraison des parcours et du manque de concertation en amont avec la référente éducation et la responsable de site afin que les parcours soient effectifs et les animateurs formés ainsi que le matériel livré bien avant chaque début de période et non en cours de période.

Pour la troisième période il serait impératif que tout soit en place à la mi décembre".

 

L.S.

La ligue est le prestataire de la mairie à qui il a été demandé la création de parcours éducatifs. Ces parcours sont examinés par les « référents éducation ». Le matériel doit être livré à temps et adapté aux parcours.

 

I.A.

Le budget de la ligue est dédié aux parcours qui sont mis en place. Cependant madame SLIMANI peut utiliser les crédits qui sont alloués aux autres temps périscolaires dans un premier temps.

L.S.

La ligue doit donc faire preuve de souplesse.

 

Globalement, les enseignants s'inquiètent de parcours:

-qui se croisent avec leurs enseignements: besoin de concertation sur les différentes approches

-qui soient trop scolaires, pas assez ludiques, demandent trop de concentration.

L'aménagement des rythmes scolaires a été mis en place pour alléger la semaine des enfants!

 

Formation des animateurs/intervenants spécialisés

-La Ligue annonce que 29 de leurs animateurs (sur toute la ville) ont été formés au BAFA pendant les vacances de la Toussaint. Les formations BAFA vont se poursuivre. Ainsi que des formations complémentaires sur les parcours.

 

Cependant les parents pensent que la formation BAFA est insuffisante et craignent que tous les parcours soient difficilement maîtrisables par des animateurs non formés ou en cours de formation. Pourquoi ne pas faire plus appel aux associations de la ville, et accompagner les animateurs dans leur formation en les faisant suivre des professionnels? Ces temps de NAP sont une chance pour les enfants, pour les ouvrir à de nouvelles activités non scolaires. Or, pour le moment, les retours des enfants sont plutôt négatifs et l'inquiétude des parents réelle.

 

Pour le moment la maternelle bénéficiera de l'intervention du conservatoire, pour les 4 classes de grands.

 

L.S.

Le CREA intervient et interviendra par roulement sur les 15 établissements de la ville.

Un comité de suivi présidé par Mr Tisseyre aura lieu le 1er décembre (changement de date). Seront convoqués les responsables des associations de parents d’élèves, enseignants, Ligue, etc.

Il s'agit d'établir un suivi de la prestation Ligue et de l'améliorer. Une grille d’évaluation sera établie.

 

Les parents demandent l'organisation d'une réunion d'information à tous les parents de l’école maternelle. Elle sera organisée par la directrice en collaboration avec les parents élus. La date doit être programmée suffisamment à l’avance afin que des représentants de la ville et de la ligue puissent y assister.

 

CONCLUSION de la référente éducation

  • Note la souplesse accordée par la ligue pour le financement des activités organisées pour les petits et une partie des moyens sur le site.

  • Suggère dans un avenir pas trop lointain l’organisation d’une seconde réunion des référents éducation par la ville.

  • Attend la rencontre des référents éducations volontaires et des responsables de la ligue pour échanger sur les parcours.

  • Pense que nous devons inventer en partenariat (élargi) le contenu des activités proposées dans le cadre des NAP.

  • Souhaite qu’une méthode de travail soit décidée dès le premier comité de suivi pour une réelle efficacité et légitimer sa fonction d’évaluation et d’accompagnement des NAP.

 

Une enseignante souhaite replacer le point de l’ordre du jour sur les NAP dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires.

Les enseignantes de la maternelle apprécient la matinée du mercredi qui se déroule dans une ambiance détendue.

Les matinées allongées permettent une répartition des activités plus équilibrée. Les après-midis écourtés sont mieux vécues par les enseignantes et les élèves. La disponibilité des enseignantes est accrue les jours de NAP et les élèves en bénéficient.

Certaines d’entre elles soulignent la fatigue de leurs élèves les jeudis et vendredis.

Les effets concernant ces nouveaux rythmes seront observés de façon plus approfondie et abordés lors du deuxième conseil d’école.

 

RÈGLEMENT INTÉRIEUR

Après quelques précisions apportées aux horaires, il est voté à l’unanimité.

Un règlement spécifique aux temps périscolaires a été voté en conseil municipal et sera diffusé prochainement.

Joomla SEF URLs by Artio

Nous contacter

Union Locale pour les Écoles d’Alfortville

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.ulea.fr

Nous rejoindre sur Yammer

Top