Publication interdite de lecture aux Profs

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

CETTE PUBLICATION EST INTERDITE AUX ENSEIGNANTS, à vos risques et périls si vous la lisez!
x (les autres vous pouvez poursuivre plus bas)
x
x
x
x
x
x
x
Le saviez-vous? Cette année a été lancée la 1ère fête des Profs (avec le soutien de l'Ina et de l'Etudiant entre autres). Cette initiative citoyenne veut donner l’occasion à tous ceux qui le souhaitent de reconnaître le travail de chacun de ces profs qui nous accompagnent au quotidien, qui marquent positivement et durablement nos vies et qui aident nos enfants à devenir pleinement eux-mêmes.


ALORS en juin, gratitude attitude, quelques idées pour remercier les enseignants, glanées ici et là, ou déjà réalisées par les lycéens et collégiens qui ont bientôt fini l'école.


- Ecrire vos remerciements sur le tableau noir (ou vert)
- Ecrire une lettre de gratitude pour remercier les professeurs, CPE, atsem, surveillants, animateurs, agents d'entretien, de cantine
- Parents : mettre un mot gentil dans le cahier de liaison!
- déposer une carte postale virtuelle sur le site de la Fête des Profs
-Ecrire des lettres aux profs pour leur dire ce qu'on devient pour leur faire plaisir et montrer qu'on ne les a pas oubliés !
-Raconter les meilleurs souvenirs de l'année dans un livre d'or à remettre au professeur
- Pendre des messages de remerciements aux portes des salles de classe de chaque prof
- Publier sur la page Facebook de l'Uléa un message de #‎merciauxprofs‬
- Organiser un moment collectif : petit-déjeuner, pique-nique dans le parc de Vert-Maisons,...
- Créer une affiche géante pour que chacun puisse écrire une citation de prof inspirante
-Filmer des interviews de profs sur leurs hobbies, passion, etc. et diffuser la vidéo dans votre classe ou à toute l’école pour apporter un nouveau regard sur les profs !
- Organiser un mur de "post-it" avec des messages de ‪#‎merciauxprofs‬,
...toutes les idées sont bonnes.


Qu'avez-vous fait? Quelles sont vos idées? N'hésitez pas à publier sur la page Facebook de l'Uléa.
A l'Uléa on adore ces initiatives horizontales et citoyennes, on adore les profs (4 d'entre eux ont largement contribué à toutes nos réflexions et actions cette année) et on adopte à 1000% la gratitude attitude!


http://fetedesprofs.fr/page/La-Fete-des-Profs-en-3-questions

Articles :

http://www.lavie.fr/actualite/societe/une-fete-pour-les-profs-12-06-2015-64135_7.php

http://leconfortintellectuel.blogspot.fr/2015/04/la-fete-des-profs.html

Autres témoignages pour vous donner envie de lire les cartes postales sur le site de FêtedesProfs :

Beaucoup de professeurs m'ont marquée mais celui que je n'oublierai jamais s'appelle Mr DANIEL Gérard. Il était maître de CM1 à l'école les Garrigues de Juvignac proche de Montpellier. J'aimais tellement ce maître qu'à la fin de mon CE2 je suis allée le trouver dans la cours de recréation pour lui demander d'être dans sa classe l'année d'après. Ma demande l'a tellement touché que mon souhait a été réalisé à mon plus grand bonheur. Mon meilleur souvenir d'école c'est lui avec son humanité et l'amour de son travail. Il était passionné par les champignons et la nature et nous a transmis cela. Le respect des choses, des gens,... Un jour il nous a demandé de rédiger une petite lettre pour exprimer ce que l'on voulait devenir plus tard: j'ai écrit que je voulais être "taupe modèle". Il a entouré ma faute en rouge et à annoté "à conserver". J'ai toujours cette lettre. Après mon CM1 je suis partie vivre à Tahiti mais tous les ans je lui écrivais une lettre, il me répondait et ajoutait ma lettre corrigée. Aujourd'hui il est à la retraite, bien méritée. J'aime cet homme comme un oncle et ne l'oublierai jamais. Merci pour tout

Mélodie Mailion

 

 

Lors d'une rédaction, dans laquelle j'avais décrit le chemin pour aller à mon école, St Jean-de-Passy, comme un véritable calvaire, notre professeur de français en 6ème, Monsieur Raymond, m'avait récompensé en m'octroyant la meilleure note...C'était bien la première fois mais aussi la dernière ! En lisant ma rédaction à l'ensemble de la classe, en me nommant responsable de bibliothèque, en me félicitant pour mon humour irrévérencieux, en tolérant mon impertinence, lui qui était si exigeant et si dur, il m'a ouvert les yeux quant à la lecture, a libéré ma gestuelle et mon allocution grâce au théâtre, m'a conforté dans le maniement des mots, m'a inculqué une liberté d'expression tolérante et fraternelle sans pour autant la vider de son sens... Il nous a montré à mes camarades et moi la force de notre langue et de notre culture ! Je pense encore à lui aujourd'hui avec une reconnaissance et une estime réelles, comme à d'autres passionnants et courageux enseignants, Mme Foubert, Mlle Grand-Clément, Mme Catana et bien d'autres professeurs d'anglais, d'histoire, d'éco, de philo et même de gym.
MERCI à eux tous et toutes, ils et elles ont été FORMIDABLES !
Mon seul regret est de ne pas les avoir assez écoutés .....

Jérôme de Noirmont, galeriste d'art contemporain

 

Dès les premieres minutes du premier cours de l'année , après avoir posé son vieux cartable fatigé d'un geste sûr sur sa chaise il se présenta à la classe qui le jaugeait d'un air goguenard;" je suis votre professeur de mathématiques , je m'appelle Mr Petit, vous avez 5 mn pour rire ensuite je ne le tolérerai plus durant tout le reste de l'année"
Une poignée d'élèves le prit au mot et se prit à ricanner grassement , tant la concordance entre la taille du professeur- car non seulement il était en effet minuscule mais aussi très replet- et son nom leur paraissait en effet du plus haut comique ; il les laissa faire tranquillement , le regard posé sur sa montre gousset , puis à l'issue des 5 mn , il demanda le silence ,sans élever la voix et l'obtint sans coup férir;
Durant toute cette année de 4ème il amena cette classe de 4ème volontiers chahuteuse et animée par quelques fortes têtes sur le chemin de l'effort, alternant judicieusement , coups de gueule et encouragements chaleureux au vu et au su de tous,
il a fait de moi, perdue jusqu'alors corps et âme pour les mathématiques quelqu'un qui s'est surpassée et prise de passion pour les équations et autres énigmes géométriques;
je n'ai jamais plus retrouvé un tel mélange d'autorité et de bienveillance chez un enseignant, il ne comptait ni son temps ni ses efforts et personne n'imaginait ,même en rêve, le contester!
Merci monsieur Petit pour m'avoir redonné l'estime de moi-même, merci pour cette merveilleuse année !

vo

Postée par Odile Vincentelli le 5 avril 2015

La classe c'est comme une ruche : parfois on se fait piquer mais il en sort toujours du miel !

Maya l'abeille

A M. Moreau,
mon maître de CM1... Je n'ai jamais oublié cette année fantastique, les cours de flûte irlandaise, la mascotte créée dans la classe et floquée sur nos T-Shirt, la station météo installée sur la butte dans la cour, les cours de patins à roulette, mille autre choses encore et la plus importante peut-être : cette injonction à écrire, tous les soirs pour les devoirs, une ligne, deux, dix ou trente, mais écrire, quoiqu'il arrive, et donc réfléchir.

Lucien Marboeuf, instit.

Chère Madame,

Je vous aime bien, car vous êtes gentille et en même temps sévère, mais j'aime bien quand vous expliquez les choses. (C'est super). Vous n'étiez pas là vendredi dernier alors, c'est pour cela que je vous fais ce petit mot. Au revoir !

Merci !!!

Une élève de CM1

Bonjour,
Proviseur en retraite depuis 8 ans, je veux exprimer, par ce
témoignage, toute ma reconnaissance à un professeur en particulier,
dont j'ai eu la chance de croiser la route.
Enfant de milieu modeste, fille, pas du tout programmée pour faire des
études, j'ai eu la chance d'avoir des parents qui m'ont toute ma vie
d'enfant et d'ados encouragée et soutenue par cette phrase qui résonne encore, 60 ans après " tu ne t'en sortiras que par l'école" , entendue à tous les repas.
C'était un temps où les parents dialoguaient avec leurs enfants, transmettant ainsi leurs valeurs, me donnant une colonne vertébrale.
Il faut donc remettre les parents au cœur de la réussite de leur
enfant. Un enfant travaille pour faire plaisir à ses parents, et
accessoirement à ses profs...

Josy Mollet-Lidy (1ère partie)

Années "collège", allemand-latin, assez médiocres et passage en seconde.
Là a lieu LA rencontre. Mme AUDIQUET, professeur le lettres classiques. Grande femme , la quarantaine, cheveux bruns noués en chignon-banane. Et passionnée et passionnante. Moi, la petite campagnarde, découvre le théâtre (ah, la
représentation de "Maître Puntilla et son valet Mati " à Paris !). Et la lecture, par Mme AUDIQUET, chaque samedi matin, (au lieu de faire cours), du début d'un livre du programme. Immense souvenir quand elle lut les premières pages du "silence de la mer", émotion de toute une classe , émotion communicative de ce professeur au bord des larmes.
C'est ce jour- là que j'ai décidé de faire des études pour ressembler
à cette belle personne et ma scolarité a pris son envol.
Car c'est là que se situe toute la magie du professeur, transmettre, non seulement un savoir, mais transmettre des valeurs qui resteront le socle de toute une vie.
Merci , professeur, Mme AUDIQUET, que j'aurais voulu embrasser, sans jamais bien sûr oser.
Vous m'avez émancipée, et je suis assez contente du déroulé de ma vie, au service des autres , dans les différentes tâches qui m'ont été
confiées. Vous n'avez pas quitté mes pensées, tout comme mon père, décédé, à qui je rends hommage tous les jours. Vous êtes de ces êtres solaires qui ont éclairé ma vie. Je n'ai de cesse , par mes nouvelles activités politiques, de vouloir que l'ascenseur social et culturel profite à d'autres.

Josy Mollet-Lidy (suite et fin)

Je n’oublierai jamais Mr. Raskauskas et ses tasses de thé et cravates extravagantes. Il arrivait toujours à l’heure avec son casque à vélo et nous sensibilisait à l’environnement (il nous priait de ne pas prendre des douches de plus de 5min). Je n’oublierai surtout pas ses cours d’histoire remplis d’anecdotes qu’on ne retrouve pas dans les livres. Si j’ai réussi mon concours d’entrée dans une grande école par la suite sur un sujet aussi original que l’histoire de la ville de Berlin c’est parce qu’il m’a appris que John F. Kennedy avait dit « je suis une saucisse » au lieu de « je suis un berlinois » et que des chocolats avaient été bombardés sur la ville pendant le pont aérien.

Mari LC

 

 
 
 

Nous contacter

Union Locale pour les Écoles d’Alfortville

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.ulea.fr

Nous rejoindre sur Yammer

Top